État d’urgence et délais d’exercice du droit de préemption

L’ordonnance n°2020-306 du 25 mars 2020 a suspendu le délai dont dispose l’administration pour exercer son droit de préemption, s’agissant des délais non expirés au 12 mars 2020 ou commençant à courir à compter de cette date, jusqu’à l’expiration du délai d’un mois suivant la fin de l’état d’urgence sanitaire, soit jusqu’au 24 juin 2020.